Peintures pour personnes sensibles



Information sur les peintures et lasures à l'huile de lin

Une peinture naturelle et/ou écologique est composée
- D’un ou de plusieurs pigments : terres colorantes ou oxydes métalliques
- D’une colle : chaux, huile de lin, caséine...
- D’une charge (épaississant opacifiant): carbonate de calcium (craie)
- D’un diluant eau : essence d’écorce d’agrume, térébenthine, isoaliphates*


Un lasure ou peinture non masquante (naturelle et/ou écologique) est composé
- D’un ou de plusieurs pigments : terres colorantes ou oxydes métalliques
- D’une colle : huile de lin, caséine...
- D’un diluant : eau, essence d’écorce d’agrume, térébenthine, isoaliphate*

Le processus de “séchage” pour les produits à base d’huile de lin est une oxydation (réaction chimique des molécules d’huile de lin en présence de l’oxygène). L’huile de lin est naturellement siccative, on ajoute des siccatifs pour améliorer la réaction chimique. Pour mémoire, l’oxyde de plomb est un excellent siccatif mais il a été interdit à partir de 1949 pour cause de forte toxicité (peinture au plomb, maladie des peintres). La chaleur (la température du produit), la quantité d’oxygène (c’est pour cela que l’on ne peint pas l’intérieur des placards) et les UV (le soleil) augmentent la vitesse de l’oxydation donc la peinture ou le lasure sèche plus vite. Par contre l’humidité ralentit le processus d’oxydation car elle augmente la dimension des molécules d’huile de lin. Les basses températures entre 12 et 15°C figent l’huile la rendant non siccative (elle ne sèche pas). Le diluant a pour fonction d’augmenter la distance entre les molécules d’huile de lin et en s’évaporant permet une oxydation “séchage” plus rapide. Plus la couche de peinture ou de lasure est mince et plus grande sera la vitesse d’oxydation, ou “séchage” du produit. Une application d’huile de lin en couche trop épaisse fera un séchage en peau d’orange ; il faudra recommencer le travail en enlevant au préalable la première application.


*Isoaliphates  (dénommées également « hydrocarbures aliphatiques » ou  « essences minérales ») sont des solvants exempt d’aromates (ils en  contiennent au maximum 0,03%). Ils sont également utilisés dans  l’industrie alimentaire, dans les produits cosmétiques et  pharmaceutiques.


Blocage, sous-couche, saturation, imprégnation sont des termes qui recouvrent une même réalité, leur fonction est d’améliorer la qualité et la régularité de l’absorption du support sur lequel on va appliquer peintures, lasures ou enduits. Si un support, mur, plafond, bois est trop poreux (absorbant) ou inégalement poreux, la colle de la peinture ou du lasure est pompée par le support, les pigments restent en surface et on obtient un effet de farinage, de poudrage ou de décollement.